Ridan : La République en chanson

Nous sommes depuis minuit réduits au silence en ce qui concerne le premier tour de l’élection présidentielle de demain. Silence que j’estime mérité, c’est un peu comme les vacances d’été, le calme après la tempête… Il faut dire que pendant 6 mois, on en a mangé de la campagne, et ce, à toutes les sauces. C’était un peu comme une partie de catch géante: on a pu les regarder se jeter les uns sur les autres, sans savoir qui allait mettre l’autre à terre en premier, mais en ayant quand même une idée de qui allait l’emporter. Bref, ne nous prononçons pas, c’est les vacances, profitons de ce silence pour nous reposer… en chanson.

Je vous avais déjà parlé de Ridan, et de la polémique causé par son titre « Ah! les salauds » qui lui avait causé bien des tourments compte tenu de la violente critique de la politique du FN que ce dernier dénonçait (critique que je considère tout à fait justifiée, soit dit en passant).  Ma situation m’empêchant d’aller voter (j’entends  par là le fait que je sois MINEURE, merci Papa-Maman), je suis allée accomplir le seul acte citoyen que cette condition m’autorisait : acheter l’album de Ridan.

En plus du prix totalement abordable que Ridan promettait déjà ( 8euros, comme quoi on peut faire de la musique intelligente et abordable…), j’ai trouvé dans Madame la République tous les éléments faisant de Ridan l’artiste engagé et talentueux qu’il est : des textes efficaces, réalistes, bien écrits, bref franchement bien fichus. Côté instrumental, on retrouve une bonne partie des chansons en acoustique ou simplement interprétées sur fond d’un  ou deux instruments ( Imo Pectore, Madame la République) , mais aussi des titres construits comme des petites pièces de théâtre  ( Le Manège Enchanté,  Le Syndrome du Petit Beur) .

Je pense que cet album aurait du sortir plus tôt, tant la réalité qu’il dépeint est déjà ancienne, mais toujours tristement d’actualité.  Si il y a un conseil que je peux vous donner, que vous soyez engagés politiquement ou non, que vous partagiez les convictions ici évoquées ou pas, continuez de soutenir ces artistes qui osent s’exprimer librement. Et pour l’amour de qui que ce soit dont vous croyez l’existence, allez voter.

Je vous recommande plus particulièrement l’écoute des titres suivants :

Je vous souhaite à tous et à toutes de profiter de la fin de vos vacances, jusqu’à demain, jour où nous retournerons tous au charbon…

A bon entendeur, salut

Flore